Une nouvelle usine de teillage de lin a été inaugurée récemment dans l’Aisne. En fonctionnement depuis février 2021, cette usine de 10.000m2 permet de transformer localement les lins de la région, ainsi qu’une partie des lins de producteurs normands.

Depuis 2020, ValBiom a pu rencontrer différents acteurs impliqués dans la valorisation des herbes de fauche. Il était donc crucial de pouvoir restituer l’ensemble des informations existantes sur la filière, et de mettre en valeur des cas concrets ainsi que les organismes parties prenantes. Retour sur le webinaire organisé en octobre 2021.

Vous avez des terres de culture situées à moins de 6 mètres de la crête de berge d’un cours d’eau ? Alors vous êtes concernés ! Dès ce 1er octobre, vous êtes dans l’obligation d’appliquer un couvert végétalisé permanent. 

Revenons sur quelques notions importantes mises en exergue par le professeur Michel Chalot de l’UFCB* lors de sa présentation aux 17èmes rencontres de la Biomasse.

Le projet français PHYTEO est un projet novateur mené sur le terrain, issu de l’appel GRAINE de l’ADEME de 2016 et coordonné par l’Université du Littoral Côte d’Opale entre 2017 et 2021. PHYTEO a pour objectif de phytostabiliser des parcelles contaminées avec des plantes aromatiques et médicinales et d’en tirer des huiles essentielles.

L'économie biosourcée est au coeur de la stratégie wallonne "Circular Wallonia". Afin de soutenir le développement de la filière et la rendre visible, une cartographie et un annuaire des acteurs de l'économie biosourcée est en cours de réalisation.

Dans un contexte de déploiement d'une économie biosourcée, l'exploitation de sites marginaux est vue comme l'une des solutions pour produire de la biomasse en évitant les conflits d'usages et en privilégiant la durabilité de cette production. Or, ces sites peuvent être zone ultime de refuge pour la biodiversité. Les partenaires du projet New-C-Land se sont penchés la question des conséquences d'une gestion en taillis à courte rotation sur la biodiversité. 

ValBiom vous propose une présentation de deux projets liés de phytomanagement appliqué : Phyto2energy et Miscomar+, dont les objectifs sont de sélectionner les espèces les plus adaptées à des conditions de culture compliquées et d'en optimiser la culture pour diminuer leurs impacts environnementaux.

Propos recueillis lors de l’interview menée auprès de Dr Elaine Jensen, coordinatrice du projet Miscomar+ de l’Université de Aberystwyth et Dr Marta Pogrzeba, Professeur à l’Institute for Ecology of Industrial Areas (IETU). 

La Ville d'Ath concrètise sa plateforme de gestion de broyats issus de ses espaces verts. Cette plateforme permet de centraliser les déchets verts récoltés sur la commune afin de produire du combustible de type plaquettes. 

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.