Le Centre Plastic Technology (Andaltec) et l’Institut des Sciences des Matériaux de Séville collaborent pour lancer une installation qui permet de fabriquer un bioplastique à partir de déchets de tomate.

L’Université de Wageningen veut développer la production d’acide itaconique et d’acide méthacrylique pour des matériaux à haute valeur comme les revêtements et les encres. Ces acides qui sont produits à partir de la biomasse sont des alternatives intéressantes à des composés actuellement produits à partir de ressources fossiles.

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.