L'économie biosourcée est au coeur de la stratégie wallonne "Circular Wallonia". Afin de soutenir le développement de la filière et la rendre visible, une cartographie et un annuaire des acteurs de l'économie biosourcée est en cours de réalisation.

Le projet Nutriman, financé par le programme Horizon 2020, a pour objectif de développer un réseau entre différents acteurs pour aller vers une meilleure valorisation de l'azote et du phosphore biosourcés. 

Suite aux résultats prometteurs des essais de 2020, ValBiom étend ses essais de chanvre "fibres longues" en 2021, avec un essai variétal à Houtain-le-Val sur une zone de captage, un hectare à Villers-le-Bouillet et un hectare à Péruwelz (Wallonie).

Lors de l'achat d'un vêtement, la couleur de celui-ci joue un rôle important. Cependant, cette coloration a un coût environnemental élevé. En effet, les colorants textiles utilisés aujourd'hui proviennent pour la très grande majorité de l'industrie du pétrole et constituent près de 20% de la pollution de l'eau par les industries. Afin de tendre vers une mode meilleure pour l'environnement et pour la santé, des initiatives voient le jour pour trouver d'autres solutions pour la teinture des vêtements.

Quelles que soient leur origines, synthétiques ou naturelles, les fibres sont omniprésentes dans notre quotidien : vêtements, matériaux d'isolation, renforts pour des pièces automobiles, cordages, papier... Le Panorama des fibres végétales en Europe et en Wallonie, réalisé par ValBiom, dresse l'état des lieux de cette filière fibres végétales. L'occasion de découvrir dans cette toute première édition, avec définitions, chiffres et graphes à l'appui, le potentiel de développement de ce secteur dans notre région et en Europe.

Analyse

Le 20 mai 2021, ValBiom a organisé une webconférence « Vers une économie plus résiliente avec les filières de valorisation des fibres végétales - Quels marchés pour le chanvre wallon ? ». Découvrez les conclusions de cette conférence.

L’industrie textile et de l’habillement a des impacts non négligeables sur l’environnement : consommation en matières premières et en eau, pollution de l’eau, émissions de gaz à effet de serre, surconsommation et gaspillage vestimentaire, fin de vie (incinération ou mise en décharge), etc. Pour lutter contre ces effets indésirables, l'Union européenne veut accélérer le passage à une économie circulaire et prend un ensemble de mesures.

A partir du 1er janvier 2028, les matériaux biosourcés devront être utilisés dans au moins 25 % des rénovations et constructions commandées par le public en France.

L’économie biobasée et circulaire est-elle une priorité en Europe ? Quelle est la situation en Italie et en Wallonie ?

Pour répondre à ces questions, l’AWEX a organisé 2 webinaires, en collaboration avec le cluster Spring (Italie) et ValBiom (Wallonie).

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.