Dimanche 5 septembre 2021 : une date clé pour le secteur du biogaz wallon, marquée par l’inauguration officielle de la première station de BioCNG en Wallonie.

L'économie biosourcée est au coeur de la stratégie wallonne "Circular Wallonia". Afin de soutenir le développement de la filière et la rendre visible, une cartographie et un annuaire des acteurs de l'économie biosourcée est en cours de réalisation.

Le projet Nutriman, financé par le programme Horizon 2020, a pour objectif de développer un réseau entre différents acteurs pour aller vers une meilleure valorisation de l'azote et du phosphore biosourcés. 

Le 1er projet de production de biogaz pour une valorisation sous forme de biométhane en Wallonie sort de terre. Le projet de biométhanisation de Jérôme Breton, Biométhane du Bois d'Arnelle (membre ValBiom), injectera 500 Nm³/h de biométhane et est aujourd'hui en pleine construction. 

Une nouvelle centrale d'hygiénisation et de biométhanisation va être construite et exploitée à Farciennes par Biometh Quality Product (BQP). Un appel au financement participatif est lancé jusqu'au 6 juin 2021.

Le saviez-vous ? Les eaux usées contiennent une charge organique pouvant être convertie en biogaz. Ce potentiel serait de 142 TWh/an en Europe, soit près de 10 fois le potentiel en biogaz belge !

L'Association européenne du Biogaz (EBA) coordonne une pétition en collaboration avec des députés européens pour réclamer à la Comission européenne une révision de la méthode d'évaluation des impacts CO2 du transport et pour éliminer les blocages au développement des carburants durables.

Ce mercredi 17 mars a eu lieu l’inauguration de la première station de bioCNG en Wallonie, à Namur. Ce dernier, issu de la filière du biogaz, permet par son mode de production un abaissement de la quantité de CO2 émis dans l’atmosphère. D'où provient le bioCNG proposé à la pompe ? Comment soutenir la décarbonation du secteur du transport ? 

Les questions autour de la biométhanisation concernent régulièrement l’aspect intensif de la filière et les craintes qui en découlent, notamment autour des pollutions possibles. Durant 3 ans, sur base de 46 unités, le projet MéthaLAE a dressé un bilan de l’intégration de la biométhanisation dans des exploitations agricoles et du lien avec les pratiques agroenvironnementales.

Décryptage.

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.