Analyse

Gas.be a confié à ValBiom la réalisation d'une étude stratégique portant sur le potentiel du biométhane en Belgique. L’une des conclusions est que le biométhane peut apporter une contribution majeure à la réalisation des objectifs climatiques en Belgique.

La synthèse de cette étude est désormais accessible.

La Région Grand Est a adopté son Plan Régional en faveur de la Bioéconomie : une stratégie au service de la croissance et de la compétitivité des entreprises du territoire, portée par l’ensemble des acteurs.

L’Administration et l’ISSeP ont présenté une 1ère version du contenu des dossiers de demande, incluant les formulaires et les canevas de dossiers techniques. 

Afin de renforcer les contact avec le secteur professionnel des déchets, il a été décidé de soumettre ces documents (SSD et reconnaissance de SP) aux avis et commentaires des personnes qui le souhaitent. 

Deadline : 26 novembre 2019.

Le projet REGATRACE veut connaître votre avis sur le gaz renouvelable afin de mettre en évidence les besoins et exigences dans chaque pays européen concerné. 

L’hydrogène est évoqué comme carburant depuis de nombreuses années. Mais, ces derniers temps, plusieurs annonces ont été formulées dans le but de produire de l’hydrogène à partir de biomasse.

Coup d’œil sur cette innovation et ces perspectives.

L’Association mondiale du biogaz a estimé le potentiel du biogaz dans le monde : 12.100 TWh/an sont disponibles.

Afin de réaliser ce potentiel pour 2030, plusieurs recommandations ont été émises.

La bioéconomie est reprise dans la Déclaration de politique régionale wallonne publiée ce lundi 9 septembre 2019.

Une belle victoire pour les acteurs du secteur et le résultat d’un travail de longue haleine mené par l’asbl ValBiom !

Analyse

De retour du salon Expobiogaz 2019, ValBiom a dressé un bilan des grandes tendances du secteur. Parmi les conclusions retenues par l’équipe, le constat évident que la filière du biogaz en France s’est fortement développée ces dernières années.

En 2018, la France comptait 553 installations au total.

Analyse

D’ici 2030, plus de 17.000 français travailleront dans le secteur du biogaz (+ 13.000 par rapport à aujourd’hui).

Pour répondre au besoin du secteur et former des exploitants compétents, la France investit massivement dans la formation, notamment via un nouveau certificat de spécialisation et un diplôme universitaire, accessibles également aux belges (d’ici la rentrée 2019).

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.