Une série de bandes antiérosives miscanthus pour lutter contre les coulées boueuses

Télécharger

Gembloux compte une série de points noirs sujets aux coulées boueuses dont la Nationale 29 près de l’emblématique rond-point des 3 clés. Pour contrer ce phénomène, les agriculteurs et pouvoirs locaux collaborent pour mettre en place sept bandes antiérosives de miscanthus dès cette année. Au total, 3 hectares environ seront plantés.

Les bandes seront mises en œuvre avec une largeur de 15 mètres et une densité de plantation de 20.000 rhizomes par hectare. Dans ces conditions, l’implantation coûte 8 € par mètre linéaire.

Une initiative de la Ville de Gembloux, de ValBiom et du CIPF.

Visionnez ci-dessous les témoignages de Jean-Paul De Wulf, agriculteur, et de Jérôme Haubruge, échevin de l'Agriculture à la Ville de Gembloux (démonstration de plantation de miscanthus, Gembloux, 05/05/2017).
Parcourez ci-dessous la galerie photo de la démonstration de plantation de miscanthus (Gembloux, 05/05/2017).

Le saviez-vous ?

En France, une étude de l’AREAS (Association de recherche sur le Ruissellement, l’Erosion et l’Aménagement du Sol) a établi qu’un rang de miscanthus agit comme une fascine moyenne à forte. Les feuilles et les tiges ralentissent le flux d’eau et favorisent la sédimentation. Le réseau racinaire augmente quant à lui la capacité d’infiltration des parcelles.

Dans la presse :

Abonnement