Un nouveau service facilitant l’accès au marché de la flexibilité pour les producteurs décentralisés d’électricité

Télécharger

Avec l’augmentation de la part des sources d’énergies produisant l’électricité de manière variable et fluctuante (éoliennes et panneaux photovoltaïques), il est important de mettre en place des solutions permettant de gérer l’équilibre du réseau électrique. Une manière d’y parvenir est de flexibiliser la production, un atout que possèdent les bioénergies. C’est ce que propose Next Kraftwerke en se positionnant comme intermédiaire entre Elia, qui gère la stabilité du réseau, et les petites unités produisant de l’électricité qui souhaitent être active sur le marché de la flexibilité de la production électrique.

La flexibilité de la production électrique, un atout potentiel des bioénergies

Un des atouts des bioénergies est la capacité de pouvoir offrir une flexibilité lors de la production d’électricité. Tout particulièrement dans le cas des unités de biométhanisation, il est envisageable de faire fluctuer la production d’électricité en fonction des besoins ou de la saturation du réseau électrique. Différentes manières de flexibiliser les installations existent, chacune ayant son coût d’adaptation, il est intéressant de calculer ce qui est le plus adapté à chaque situation.

Lancement officiel d’un intermédiaire entre Elia et les petites unités de production d’électricité

Le 11 août 2016, Next Kraftwerke a annoncé officiellement le lancement de ses activités d’intermédiaire entre Elia et les petites et moyennes unités de production d’électricité en Belgique. Le concept est de mettre en commun un grand nombre d’unités de production d’électricité.

Cela permet, d’une part, de mutualiser les efforts des différentes unités pour assurer plus de flexibilité. D’autre part, cela facilite, pour ces unités, l’accès à ce marché. A l’heure actuelle l’entité belge de la société propose de fournir à Elia des réserves primaire (R1), c’est-à-dire des réserves de capacité de production pouvant réagir rapidement (30 secondes) aux signaux venant directement du réseau pour augmenter ou diminuer la quantité d’électricité injectée. Cette entreprise est déjà active en Allemagne, où elle peut compter sur la contribution de plus de 3000 installations et une puissance de plus de 2000 MW.

Un pas de plus vers une production plus flexible de l’électricité pour les petites unités

Si avant, les possibilités de flexibilité de production étaient dominées par Engie et EDF Luminus, le concept de Next Kraftwerke permet aux unités plus modestes d’accéder plus facilement à ce marché et par le regroupement de peser plus lourd dans la balance. 

Source: next-kraftwerke.be

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.