Un nouveau projet wallon de valorisation des haies sur les rails

Télécharger

ValBiom vient de remporter l’appel d’offre pour une étude de faisabilité dans le cadre du projet de coopération LEADER « Amélioration de la fonction écologique des haies par la diversification de leurs fonctions » dont l’objectif sera de créer une structure d’entretien collectif des haies en milieux agricole et public, afin de les valoriser.

Retour aux sources : les haies comme vecteur écologique

Cette valorisation permettra l’entretien des haies de manière plus durable et plus écologique. En diminuant la charge de travail des agriculteurs, le projet a pour objectif de réduire l’arrachage des haies et leur entretien intensif. Avec ce projet, les haies ne seront donc entretenues que tous les 2 à 3 ans, voir même à des intervalles encore plus importants, et pourront ainsi reprendre leur rôle écologique initial.

Mise en place et viabilité du projet

Afin d’assurer la pérennité de cette future structure d’entretien collectif, une valorisation des déchets de coupe d’entretien est nécessaire afin de pouvoir en supporter les coûts, ou au moins une partie.

C’est dans ce cadre que ValBiom réalisera une étude faisabilité visant à identifier la ou les filières les plus adéquates, tant d’un point de vue économique qu’écologique et durable. Cette étude visera également à identifier et impliquer les acteurs locaux (agriculteurs, entrepreneurs, etc.) et réalisera dans sa troisième phase un test pratique de démonstration de la faisabilité pratique et de la viabilité économique et environnementale de la piste de valorisation à retenir.

La zone d’activité du projet LEADER, que couvrira également l’étude de faisabilité, s’étend sur les 3 GALs (Groupes d’Action Locale) partenaires du projet :

  • le GAL « Pays de Herve »,
  • le GAL « Entre Vesdre et Gueule »,
  • et le GAL « 100 Villages, 1 avenir ».

Au total, 16 communes francophones et germanophones sont concernées : Plombières, Welkenraedt, Aubel, Thimister-Clermont, Limbourg, Herve, Olne et Pepinster (communes francophones) et Lontzen, Raeren, Eupen, Bütgenbach, Büllingen, Amel, St. Vith et Burg-Reuland (communes germanophones).

Les acteurs de ce territoire et des régions limitrophes intéressés par le projet ou proposant des prestations de services qui entreraient dans les opérations d’entretien de haies et/ou de transformation du produit de la coupe sont invités à se faire connaitre.

Plus d’infos ?

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.