Tr@me : un collaborateur de choix pour mener à bien des projets de développement territorial en Wallonie

Portrait
Télécharger

Cela fait près d’une dizaine d’années que la coopérative Tr@me[1] et l’asbl ValBiom collaborent sur des projets de développement territorial. Souvent menés en milieu rural, ces projets ont pour thématiques le sol, l’eau, les déchets, le climat, la biodiversité, la production de bioénergies et – depuis peu - de produits et matériaux biobasés. En 2014, Tr@me a intégré le réseau de membres ValBiom : une décision qui officialise une collaboration[2] de longue date entre les deux partenaires.

Concrètement, que recouvrent les services de Tr@me et quels sont les acteurs impliqués dans ses démarches ?

Retour sur deux dossiers menés par ValBiom et Tr@me avec Benoît Delaite, administrateur de la scrl.

Tr@me et ValBiom : une approche complémentaire

Le cœur de métier de Tr@me est de construire et d’animer des processus participatifs, tant pour le public (pouvoirs publics européen, régional et local) que pour le privé, qui débouchent sur la mise en place de stratégies de développement.

«  Pour Tr@me, adhérer au réseau ValBiom, c’est bénéficier des compétences techniques d’un partenaire wallon dans le domaine de l’énergie (ndlr : biométhanisation, bois-énergie, cultures dédiées et agroforesterie, phytomanagement, produits et matériaux biobasés). De son côté, ValBiom peut compter sur le réseau multi-acteurs de Tr@me et sur sa capacité à mobiliser et fédérer des partenaires, par exemple pour rejoindre un projet ou un groupe de travail thématique» explique Benoît Delaite (Tr@me).

Parmi les nombreux dossiers récents sur lesquels ValBiom et Tr@me ont travaillé ensemble, en voici deux :

1. Développement de la biométhanisation

En 2013, la filière était en danger. Tr@me, ValBiom et d’autres partenaires ont alors décidé de constituer un groupe de travail pour identifier les freins et proposer des actions. Ce travail a été un succès et a permis d'offrir une nouvelle vision à ce secteur. Il a notamment abouti sur un document de vulgarisation : le « Carnet de la biométhanisation » paru en 2014.

En 2017 et 2018, cette collaboration s’est poursuivie pour proposer un document reprenant des pistes d’actions à mener pour le développement du secteur en Wallonie. Ces actions sont reprises dans le « Pacte de développement de la biométhanisation en Wallonie » (actuellement en cours de rédaction par ValBiom et prochainement disponible).

2. Miscanthus : lancement de projets pilotes territoriaux

L’année dernière, Tr@me a participé à la constitution d’un groupe de réflexion réunissant - notamment - des agriculteurs, chercheurs, Groupes d’Action Locale (GAL) et la Cellule GISER (SPW - DGO3 ; Département ruralité et cours d’eau). Ce groupe a pour objectif de baliser au mieux la démarche « Envimisc » et de veiller à sa faisabilité et à sa mise en oeuvre.

Pour rappel, Envimisc constitue un projet ambitieux - initié par ValBiom - qui vise à encadrer le déploiement d’un maillage de cultures de miscanthus à l’échelle d’un bassin versant. Par la mise en place de projets concrets, Envimisc permettra d’évaluer si le miscanthus répond à plusieurs problématiques et enjeux. Parmi ceux-ci : la gestion durable de contraintes environnementales par les agriculteurs, la garantie de leur apporter une diversification de leurs activités ainsi que des revenus suffisants, la possibilité d’offrir aux habitants un approvisionnement local en biomasse, et le souhait de tendre vers une autonomie énergétique des territoires, le tout en veillant à maximaliser l’impact positif sur l’environnement.

Plus d’infos ?

Tr@me scrl est aujourd’hui gérée par une équipe multidisciplinaire de 7 personnes.


[1] Depuis 2008, Tr@me gère la Cellule d’animation du Réseau wallon de Développement Rural (RwDR).

[2] Collaboration qui s’inscrit dans le cadre du Programme wallon de Développement Rural (PwDR).

Abonnement