Se chauffer au bois lors d’un pic de pollution : bonne ou mauvaise idée ?

Télécharger

La Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) a activé ce 28 février l’alerte signalant le dépassement du seuil d’information pour les particules fines, première alerte en cas de pic de pollution. Cette alerte est activée lorsque les concentrations des dernières 24h ont dépassé 50 µg/m³. 

Quelles sont les recommandations ?

Lorsqu’un pic de pollution survient, les recommandations de la Wallonie, liées au chauffage au bois, sont les suivantes :

  • Contrôler la température de chauffage des pièces de vie pour les systèmes munis d’un thermostat ;
  • Eviter l’utilisation de combustibles solides (bois ou charbon) pour le chauffage d’appoint,  surtout si l’appareil n’est pas performant ;
  • Bannir le brûlage des déchets verts à l’extérieur (branchages, herbes sèches…).

De manière générale, il convient également de respecter les règles et bonnes pratiques en matière d’installation et d’utilisation de son poêle à bois.

Bon à savoir

Les pics liés aux particules fines sont le résultat des émissions du chauffage, mais aussi de l’industrie, ou encore du trafic.

Informez-vous !

  • Pour connaître le seuil de concentration de particules fines de chaque Région, consultez le site de CELINE. Une carte illustrant les taux de concentration y est disponible.
  • Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir les bulletins d’information lors du dépassement du seuil prédéfini ou vous tenir informé en temps utile via un dispositif d’information SMS (Région wallonne ou Région bruxelloise).
  • Pour en savoir plus sur la campagne « La Maitrise du Feu » :

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.