Portrait d’une filandière de chanvre

Portrait
Télécharger

Photos : Copyright ©Fleur de Lice

Josette Thonon, filandière et tisserande de l’Atelier Fleur de Lice (Malmedy)[1] s’est inspirée d’anciens textes pour retrouver l’art de filer le chanvre.

Le chanvre ValBiom, utilisé comme matière première

Josette Thonon file le chanvre de façon artisanale. La matière première provient des essais de chanvre textile réalisés par ValBiom en 2020 dont les fibres longues ont été teillées[2] chez le teilleur Marchandisse & fils à Villers-le-Bouillet.

A ce sujet : découvrez la vidéo « ValBiom &Marchandisse et Fils Chanvre textile 2 #LibramontOnTour​ » sur notre chaine Youtube.

Le savoir-faire

Il a fallu retrouver toutes les étapes nécessaires au filage en parcourant d’anciens ouvrages. Mais comment faire quand certains outils n’existent plus ? C’est ici qu’entrent en jeu la ténacité et l’ingéniosité de Josette : elle a utilisé les peignes à laine et elle a fabriqué ses propres outils, dont la quenouille qu’on voit à l’avant-plan de la photo ci-dessus.

De la fibre au fil

Il faut beaucoup de patience pour réaliser un fil de chanvre artisanal. Il faut d’abord trier et peigner les fibres et réaliser une quenouille. Ensuite vient l’étape de filage à proprement parlé. Et enfin le lessivage.

Le résultat est à la hauteur des efforts : un beau fil régulier, assez doux, d’une apaisante couleur naturelle en 100% chanvre de Wallonie.

A lire également : Un nouveau fil à base de chanvre 100 % belge – ValBioMag, 25.01.2021

Plus d’infos ?

Josette Thonon donne des ateliers de filage et de tissage, aux Ateliers Fleur de Lice et également en déplacement.


[1] Il s’agit de l’un des lieux de dépôt du tissu et fil fabriqué à partir des essais menés par ValBiom.

[2] Teiller : Briser le bois de la tige (la chènevotte) et le détacher de la fibre.

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.