Nouveau : des guides de mise en place de bandes lignocellulosiques contre les coulées boueuses

Télécharger

Des bandes de miscanthus, saule et peuplier contribuent au freinage et à la filtration des écoulements boueux et à leur prévention.

Dans le cadre du projet INNOBIOMA, piloté par la Chambre d’agriculture de Seine-Maritime (France), trois fiches techniques sont publiées :

Ces fiches décrivent les modalités d’implantation de ces bandes par rapport à leur fonction : infiltration, freinage et sédimentation. D’après les calculs réalisés dans le cadre de ce projet :

  • Le miscanthus produit de la biomasse à un coût de 45 à 50 €/tonne de matière sèche, contre 75 à 80 €/tonne de matière sèche pour le saule et le peuplier.
  • Le miscanthus constitue le dispositif le plus performant du point de vue de l’infiltration d’eau.
  • Une étude du bureau AREAS a également classé le miscanthus parmi les fascines moyennes à fortes, performantes dans la lutte contre les coulées boueuses.  

Contact : bastien.langlois(at)seine-maritime.chambagri.fr

Sources: Biomasse-Territoire.info, AREAS

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.