Le design: un outil pour valoriser la biomasse

Télécharger

© Adrian Deweerdt

Dans le cadre du plan de relance, Wallonie Design s’allie avec ValBiom afin d’ explorer la plus-value des méthodes du design, appliquées aux matériaux biosourcés, et plus particulièrement issus de gisements non-valorisés de biomasse locale.

Mettre sur le marché des produits plus respectueux de l’environnement (issus de matières premières renouvelables, impact carbone réduit, moins émetteurs de gaz à effet de serre, etc .) basés sur des chaînes de valeur locales, créatrices de valeur ajoutée et d'emplois est aujourd’hui une préocuppation croissante. L’implémentation progressive d’une économie circulaire et biosourcée peut y concourrir.

Gisements, valorisation et design

Or, le design peut accompagner une entreprise dans une réflexion plus durable sur ses modes de productions : le choix des matériaux, le processus de fabrication, l’empreinte écologique des produits sur le marché. Dans ce cadre, Wallonie Design s’est vu attribuer une nouvelle mission, en lien avec ValBiom, dont l’objectif est  d’identifier le potentiel et les conditions pour développer certains gisements de biomasse, grâce au design et ses méthodes.

L’idée de ce projet est née des constats suivants :

  • Plusieurs gisements de biomasse rencontrent des difficultés à être valorisés. Notamment à cause d’un tonnage faible, d’une saisonnalité de la production, d’une variabilité de la composition, etc. Or, les industriels recherchent souvent des flux homogènes, volumineux et continus.
  • L’expertise des designers peut s’avérer pertinente pour contribuer à transformer les matières premières (par exemple des résidus organiques) en produits concrets et fonctionnels pour les consommateurs, notamment en faisant de la variabilité une force pour produire chaque fois des pièces ou des séries uniques.
  • Depuis quelques années, on observe le développement de projets entrepreneuriaux ou portés par des structures publiques qui permettent la mise sur le marché de nouveaux matériaux, créés à partir de biomasse locale et ayant un lien fort avec les démarches design/low-tech. Citons notamment l'Atelier Luma (FR), le Blue City Lab (NL), le Greenlab (UK) et plus récemment, en Flandre, Prototyping Circulair.

Au travers de cette action, plusieurs acteurs sont visés : les opérateurs spécialisés dans les matériaux biosourcés, les acteurs de la production primaire et les industries générant de la biomasse (plus spécifiquement l’industrie agro-alimentaire), le secteur de la recherche et les entreprises ayant trait aux nouveaux matériaux, les designers, etc.

A lire :

La Wallonie circulaire passera par le design

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.