La Wallonie : sur la route du biométhane-carburant ?

Télécharger

L’utilisation de biométhane comme carburant nécessite deux avancements pour pouvoir se concrétiser en Wallonie : l’accroissement de l’utilisation du CNG (gaz naturel comprimé) dans le secteur des transports et la production et l’injection de biométhane. La Wallonie avance à grand pas en vue d’atteindre ces deux objectifs.

L’utilisation du CNG en progrès notable en Belgique et en Wallonie

Le nombre de véhicules CNG en Belgique augmente rapidement. L’Association Belge du Gaz Naturel (NGVA.be) recensait fin mars 2016 plus de 3 300 véhicules roulant au gaz naturel, ce qui est six fois plus que le nombre de fin 2013. Depuis plusieurs années, l’association des gestionnaires de réseau de transport et de distribution du gaz naturel en Belgique (ARGB), octroie des primes lors de l’achat de véhicules au gaz naturel lors du salon de l’automobile. Cette année, ce sont plus de 600 primes qui ont été octroyées. « En Flandre, l’exemption de la TMC (taxe de mise en circulation) et de la TC (taxe de circulation) sur les véhicules au gaz naturel depuis le début de l’année et jusqu’en 2020 est un argument de plus pour les particuliers et les entreprises pour faire le choix de la mobilité gaz naturel », selon NGVA. Ces éléments parmi d’autres ont contribués à amorcer le mouvement.

Le nombre de stations CNG en Belgique augmente constamment

En avril 2016, la Belgique passait le cap des 50 stations CNG et chaque mois de nouvelles stations ouvrent leurs portes, c’est un engouement qui s’accélère de jour en jour. « Des exploitants comme Dats24 et Engie, qui ont rempli un rôle de pionnier en Belgique dès le début de la décennie, sont passés à la vitesse supérieure : ils exploitent aujourd’hui 40 stations et en projettent plus d’une cinquantaine d’ici 2018», selon NGVA.

Actuellement, ces stations sont essentiellement situées en Flandre. La première station ouverte au public en Wallonie a été inaugurée en avril 2015 à Tournai, un peu plus d’un an plus tard la Wallonie en possède déjà 5 ! D’autres stations seront bientôt accessibles : Herstal, Namur, Jemeppe sur Sambre, Fleurus, Genappe, Dour, Perulwez,… Tous les sites en cours d’installation sont référencés sur le site de l’Association Belge du Gaz Naturel.

La Wallonie adopte différentes mesures pour renforcer ce mouvement

La Wallonie adopte un cadre juridique pour soutenir le déploiement des pompes CNG Ce 30 juin 2016, le Gouvernement wallon a adopté, un cadre juridique permettant de soutenir l’installation de points de rechargement en gaz naturel comprimé en Wallonie. « Actuellement, le véritable frein à l’achat de véhicules fonctionnant au gaz naturel par les Wallons est le manque de stations-service explique Carlo Di Antonio. La décision vise à répondre à ce besoin, en soutenant le déploiement des infrastructures CNG en Wallonie et in fine, la verdurisation du parc automobile wallon ».

Concrètement, le texte adopté installe un cadre réglementaire, inexistant à ce jour. Il précise l’ensemble des conditions d’installation et d’exploitation dans le permis d’environnement. Les opérateurs souhaitant installer un point de rechargement de CNG ont maintenant un cadre réglementaire de référence. Ces conditions imposent, par exemple, de respecter des dispositions en matière d’implantation, de construction, d’exploitation, d’entretien et de surveillance, visant notamment à garantir la sécurité lors de l’approvisionnement.

La Wallonie incite les pouvoirs locaux à adapter leur flotte au CNG

Ce jeudi 7 juillet le Gouvernement wallon a mis en place un subventionnement à l’attention des communes, provinces, CPAS et régies communales autonomes de Wallonie pour l’achat de véhicules « non-polluants » (CNG-électrique). Pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes, ces mêmes acteurs peuvent également bénéficier d’une intervention financière régionale pour l’adaptation de véhicules existant. Une circulaire reprenant les conditions et modalités d’octroi de cette aide sera envoyée aux pouvoirs locaux concernés dans les prochains jours, précise le ministre des Pouvoirs locaux Paul Furlan.

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.