La société Bodart & Gonay a peut-être trouvé son repreneur

Télécharger

Bodart & Gonay, fabricant liégeois de poêles à bois, était en réorganisation judiciaire depuis trois mois. Au cours de cette procédure, l’offre du propriétaire de Carat-Duchatelet semble avoir retenu toute l’attention des mandataires de justice. L’offre doit encore être validée par le tribunal de commerce.

La société Bodart & Gonay, spécialisée dans la fabrication de poêles à bois, rencontrait des difficultés depuis 2014, comme l’ensemble du secteur d’ailleurs. Une conjoncture particulièrement difficile provoquée par la suite de deux hivers très doux, une baisse très importante des produits pétroliers, et la concurrence avec des produits d’importation trop bon marché. La société, qui emploie encore quelques 80 personnes, a alors introduit une procédure de réorganisation judiciaire en mars 2016, afin de geler ses dettes et de trouver un éventuel repreneur.

Ce dernier semble bien avoir été trouvé en la personne de Mr Jean-Paul Rosette, homme d’affaires liégeois connu pour son succès dans la reprise de la société Carat-Duchatelet. D’après un entretien dans La Libre, son offre envisage la reprise des activités de poêlerie tout en simplifiant la gamme et en la rendant plus performante. Le réseau de vente doit aussi être optimisé. Dans un premier temps, ce sont 20 personnes qui constitueraient le capital humain de la société. Le plan prévoit un million d’euros d’investissements et si les activités reprennent correctement, le rachat de l’outil de production d’ici 18 mois par la nouvelle société BG Fire.  

Proposé par: Pierre MARTIN 

Sources : RTBF1, RTBF2, La Libre, Gazette de Liège du 8 août 2016

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.