A la recherche d'hectares pour implanter du miscanthus

Télécharger

En 2016, 140 hectares de miscanthus ont été déclarés à la DGO3, soit 20 hectares de plus qu’en 2015. Cependant, l’augmentation des surfaces semble ne pas suffire pour fournir le marché !

Dans le Sillon Belge du 23 septembre, la société Promisc lance un appel à des agriculteurs intéressés par l’implantation contractualisée de miscanthus.

Rappelons que le miscanthus s’adapte bien aux parcelles humides, mal découpées et qu’il s’implante également comme bande antiérosive, en bordure de cours d’eau ou encore le long d’infrastructures sensibles telles qu’une école, un home, un hôpital,…

Il s’utilise à la ferme (combustible, litière animale) ou est vendu (paillage horticole, litière animale, combustible).

Gratuits, les carnets de ValBiom fournissent l’information utile pour planter du miscanthus (carnet « agriculteur ») ou en contractualiser auprès des agriculteurs (carnet « commune ») en échange de services environnementaux :

  • Pour l’agriculteur : Le miscanthus pour cultiver mes bandes tampon et mes parcelles en pente? J’y pense !
  • Pour la commune : Le miscanthus pour lutter contre les écoulements boueux et réduire les factures d’énergie? J’y pense !

ValBiom vous conseille gratuitement pour l’implantation de bande antiérosive et bande tampon ou encore la valorisation de la matière produite.

Source : Le Sillon Belge du 23/09/2016.

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.