La place des énergies renouvelables dans l’UE - Nouveau baromètre !

Télécharger

L'organisme EurObserv'ER a publié la 18ème édition de son baromètre sur les énergies renouvelables en Europe et signale une augmentation de ces dernières dans la consommation énergétique brute depuis 2017, passant de 17 % à 17,5 %.

EurObserv’ER rassemble des données sur les sources d’énergie renouvelables de l’Union européenne depuis 18 ans dans le cadre de son baromètre thématique sur l’état des secteurs[1] et leur dynamisme.

Ce rapport fournit notamment des indicateurs socio-économiques sur l'emploi et le chiffre d'affaires, les investissements, les émissions de CO2 et les dépenses évitées grâce au développement de ces énergies renouvelables.

Il donne également un aperçu de la performance de l'UE en matière de R&D par rapport à ses principaux partenaires commerciaux.

Enfin, il démontre qu’il reste encore assez de flexibilité dans le réseau électrique pour permettre l’intégration de davantage d’énergie renouvelable.

Energies renouvelables dans l’UE

Parmi les statistiques notables relevées, on note que :

  • 30,7 % de l'énergie produite au sein de l'UE est renouvelable ;
  • 19,5 % de la consommation de chaleur dans l'UE provient de l'énergie renouvelable ;
  • le marché des énergies renouvelables au sein de l'UE a généré un chiffre d'affaires de 154,7 milliards d'euros en 2017, contre 149,2 milliards d'euros en 2016.

Biomasse solide dans l’UE : + 1,7 %

Dans le dernier rapport consacré à la biomasse solide, Eurobserv’ER note que la croissance de la consommation intérieure brute de biomasse solide dans l'UE entre 2016 et 2017 est de + 1,7 %.

Pour 2017, 5ème année la plus chaude jamais enregistrée en Europe d’après l'Organisation Météorologique Mondiale, l’augmentation des besoins en chauffage a été limitée. Selon EurObserv’ER, la consommation de chaleur de la biomasse solide a augmenté de 1,1 Mtep en 2017, soit 1,4% de plus qu’en 2016, pour un total de 79,9 Mtep.

La croissance des bioénergies générée sur base de biomasse solide a été forte en 2017 (+ 2,9 %), atteignant 94,5 TWh. Cela s’explique notamment par la conversion des anciennes centrales à charbon au Royaume-Uni, en Finlande et au Danemark.

A télécharger
  • Le baromètre « Annual overview barometer » – Eurobserv’ER, février 2018
  • Le baromètre « Solid biomass barometer 2018 » – Eurobserv’ER

[1] Les secteurs de l'énergie éolienne, de l'énergie solaire photovoltaïque, de l'énergie solaire thermique, des biocarburants, du biogaz et de la biomasse solide.

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.