La maison de champagne Ruinart lance son nouvel emballage biobasé en fibres de cellulose

Télécharger

©Ruinart

Le monde du champagne entame des démarches écoresponsables grâce à la décision du Comité Champagne d’abandonner les herbicides chimiques d’ici 2025. La maison Ruinart, pionnière du secteur et hautement renommée, a décidé de pousser cette démarche beaucoup plus loin en transformant son packaging.

Des performances environnementales…

Après deux ans de recherche et développement et sept prototypes, la maison Ruinart dévoile en 2020 son nouveau modèle d’emballage disruptif, biobasé et 100% recyclable. Il réduit de 60 % l'empreinte carbone par rapport à l'actuelle génération de coffrets Ruinart selon la méthode "Bilan Environnemental des Emballages" (BEE) de l'ADEME.

… sans compromis sur l’esthétique !

Son touché brut est une évocation raffinée des Crayères, caves historiques de la Maison, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un procédé de découpe au jet d’eau a été spécialement développé pour conférer des contours précis et sans rebords, en toute élégance. Le système de fermeture par pression est également directement moulé sur l’écrin.

Entièrement conçu en fibres de cellulose issues de forêt Européennes éco-gérées, cet emballage sans plastique est neuf fois plus léger que la précédente génération.

 « Avec cet étui seconde peau, la Maison Ruinart confirme son rôle pionnier en Champagne, et son ambition en matière de responsabilité sociale et environnementale. Ce projet disruptif incarne en termes de packaging notre engagement pour un développement plus durable sur l’ensemble des étapes d’élaboration et de commercialisation de nos produits, depuis la conduite de la vigne jusqu’à l’expérience de consommation » explique Frédéric Dufour, Président de la Maison Ruinart.

Les innovations présentées dans le ValBioMag sont sélectionnées par les ingénieurs ValBiom pour leurs caractéristiques novatrices et pour les solutions qu’elles apportent à des problèmes ne pouvant être résolus auparavant. Cette description de nouveaux produits ou concepts novateurs fait partie de la mission de veille technologique de ValBiom.

Un projet de recherche sur la thématique des biocomposites : COMPOSENS

Le projet Interreg COMPOSENS a pour objectif le développement transfrontalier de matériaux composites polymère-bois ou fibres végétales performants à faible impact environnemental pour l’élaboration de biocomposites légers et recyclables. Ce projet s'inscrit dans les missions de ValBiom concernant les biocomposites et produits biobasés.

 

Source : La maison de champagne Ruinart lance l'emballage "disruptif" écoconçu – Graphiline.com, 14/06/20

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.