La cogénération bois petite puissance débarque dans les petites entreprises et collectivités en Wallonie !

Télécharger

Les technologies de cogénération par gazéification de bois sont désormais disponibles pour des petites puissances (30 à 50 kW électriques). Cette technologie permet de générer de la chaleur et de l’électricité en transformant le bois en gaz combustible. Elle est spécifiquement dédiée aux entreprises et secteur tertiaire, tous deux susceptibles d’avoir des consommations électriques élevées, nécessaires à une bonne rentabilité.

La technologie de gazéification du bois n’est pas neuve : dès 1923, certains véhicules sont déjà équipés de gazogènes et durant la seconde guerre mondiale, ce sont plusieurs centaines de milliers de véhicules qui sont utilisés, principalement en France et en Allemagne. Le principe du gazogène consiste à décomposer, par la chaleur et en présence de gaz réactifs (oxygène, CO2), le bois en un mélange de gaz combustibles. Ce mélange de gaz est ensuite injecté dans un moteur à combustion interne, permettant de générer la force motrice. Le principe de la cogénération consiste à utiliser cette force motrice pour faire tourner un alternateur afin de générer de l’électricité, à la manière d’une dynamo. La chaleur générée par le moteur à combustion est récupérée pour le chauffage, il y a donc à la fois génération d’électricité et de chaleur.

L’avantage de la cogénération par gazéification de bois est qu’elle ne nécessite pas d’installations lourdes, comme les chaudières et turbines à vapeur, et que la maintenance est plus aisée. Le combustible bois (plaquettes) doit par contre être d’une plus grande qualité (plus sec et d’une granulométrie plus homogène). Certaines peuvent fonctionner à partir de granulés de bois.

Les technologies proposées actuellement sur le marché ont été développées et déjà éprouvées en Finlande, Allemagne ou Autriche. Les fournisseurs proposent des générateurs électriques allant de 30 à 50 kW, pour une puissance calorifique variant de 100 à 110 kW. Certains proposent des installations modulaires, permettant d’augmenter la puissance en connectant plusieurs modules entre eux.

Les conditions pour atteindre une rentabilité acceptable sont d’avoir une consommation électrique suffisamment constante pour absorber la production (min 6.500 h/an), mais aussi des besoins en chaleur correspondant à la puissance de l’installation. Les processus industriels, serres de production et hôpitaux correspondent bien à ce genre de profil.

Proposé par: Pierre MARTIN

Pour plus de renseignements, voici une liste non exhaustive de distributeurs de ces technologies sur le marché belge:

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.