La bioraffinerie lignocellulosique de Metsä aura un impact significatif sur l’économie finlandaise

Télécharger

Une étude récente de l’institut de recherche de l’économie finlandaise a estimé que la « Bioproduct mill » de Metsä, qui sera achevée en 2017, sur le site d’Äänekoski en Finlande générera 61.000 emplois tout au long de la chaîne de valeur (2% des travailleurs finlandais) et 12 milliards d’euro par an de valeur ajoutée.

La masse des coproduits totalise 20% de la masse de pâte à papier. Sa taille sera colossale : d’un investissement de 1,2 milliard d’euro, elle consommera 6.4 millions de m³ de bois feuillu et résineux.

L’usine produira 1.3 million de tonne de pâte à papier, 1.8 TWh d’électricité dont 70% ont exportées sur le réseau (près de 5% de la production d’électricité renouvelable finlandaise, soit près de 2% de la production totale d’électricité). Du biogaz sera issu de la gazéification des écorces et de la méthanisation des boues d’eaux usées. Des produits biobasés sortiront également de la bioraffinerie : de la térébenthine et du tall oil, des produits issus et du tall oil, des produits issus de la valorisation de la lignine. Des fibres textiles et des biocomposites seront produits par une usine adjacente. 

Sources : MetsäFibre; Il Bioeconommista

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.