La biométhanisation : vertueuse pour une ferme ?

Télécharger

Les questions autour de la biométhanisation concernent régulièrement l’aspect intensif de la filière et les craintes qui en découlent, notamment autour des pollutions possibles. Durant 3 ans, sur base de 46 unités, le projet de recherche MéthaLAE a dressé un bilan de l’intégration de la biométhanisation dans des exploitations agricoles, et du lien avec les pratiques agroenvironnementales.

Décryptage par le site français decrypterlenergie.org.

Que retenir ?

Les conclusions sont claires et permettent d’objectiver quelques faits notables :

  • la méthanisation n’appauvrit pas les sols : elle a même tendance à provoquer un enrichissement des sols en carbone ;
  • les bilans de gaz à effet de serre (GES) des exploitations sont en nette amélioration, et certaines fermes deviennent même productrices nettes d’énergie
  • on observe même une meilleure hygiène générale des étables, grâce à une récolte plus rigoureuse des lisiers dans l’intérêt de les biométhaniser. Cela se traduit par une mortalité juvénile réduite.

L’étude des unités a permis de conclure que « la biométhanisation semble s’adapter au système en place, plus qu’elle ne l’induit. En revanche, elle peut le faire évoluer, et accompagner positivement les agriculteurs qui souhaitent s’engager dans une démarche de transition agroécologique. »

Source : La méthanisation est-elle synonyme d’intensification de l’agriculture et de pollutions ?https://decrypterlenergie.org, 31.01.2021

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.