Interview : Cap sur le Plan bois-énergie de la FRW

Entretien
Télécharger

Depuis 2001, le Plan bois-énergie et Développement rural (PBE&DR) – initiative de la Wallonie – aide les communes rurales et les collectivités publiques à valoriser les sous-produits forestiers comme combustibles pour chauffer leurs bâtiments. L’objectif : faire émerger et prospérer une véritable filière économique du bois-énergie en Wallonie.

Entretien avec Francis Flahaux, coordinateur PBE&DR à la Fondation Rurale de Wallonie (FRW).

Quels sont les types de projets visés à travers le « Plan bois-énergie et Développement rural » ?

« Le PBE&DR avait initialement pour but de chauffer des bâtiments communaux (maison communale, école, hall de sports, maison de repos…) avec des ressources locales, les plaquettes de bois et idéalement via des « petits » réseaux chaleur. Bien sûr, rapidement et naturellement, les projets se sont aussi orientés vers les autres consommateurs riverains desdits réseaux de chaleur.

C’est ainsi que son nés les premiers réseaux de chaleur mixtes publics-privés avec des consommateurs domestiques : Tenneville, Libin, Nassogne…. Par ailleurs, le développement de la filière qui s’est amorcé avec l’avènement des premiers projets publics a aussi vu arriver les premières unités de productions de pellets en Wallonie. Ce qui a largement contribué à l’émergence de chaufferies publiques aux pellets. Aujourd’hui, environ 60% des projets sont aux pellets. De même, près de 40% des chaufferies publiques au bois sont couplées à un réseau de chaleur. » Francis Flahaux, FRW.

Combien de projets ont été mis sur pied ces dernières années ?

« La première chaufferie publique au bois à alimentation automatique de Wallonie est sortie de terre en 2004 et le PBE&DR compte aujourd’hui une centaine de chaufferies fonctionnelles. A ce jour, près de 50 autres projets publics sont en cours d’examen. Ce qui est surtout très encourageant dans le secteur public, c’est que la tendance à l’option du bois-énergie semble constante et peu influencée (à la baisse) par les fluctuations du cours des produits pétroliers. La transition énergétique semble donc en marche.

Reste à trouver les moyens politiques, financiers, humaines supplémentaires pour accompagner cette volonté communale et cet impératif climatique afin amplifier le mouvement ! » Francis Flahaux, FRW.

À ce jour, la cellule bois-énergie de la FRW a accompagné environ 160 communes wallonnes et opérateurs publics.

L’exemple du réseau de chaleur de Libin

Il y a plus de 8 ans, la commune de Libin, située en Province de Luxembourg, lançait son projet de chaufferie et de réseau chaleur. Son souhait : valoriser son importante ressource forestière[1]. Depuis l’idée d’origine jusqu’à son inauguration en 2008, le projet a bien évolué.

Au départ, il se limitait uniquement à chauffer les bâtiments du bloc administratif (école, salle de sport, commune, Poste et CPAS). Ensuite, sur base de l’étude de pertinence technico-économique, l’idée de développer un véritable réseau chaleur a émergé. Il s’agissait alors d’approvisionner – en plus – le presbytère, la maison de village, les habitations sociales et l'église et une quinzaine d’habitations privées.

En utilisant chaque année environ 1.500 m³ de bois sous forme de plaquettes, la commune réalise ainsi une économie de l’ordre de 120.000 litres de mazout et évite le rejet dans l'atmosphère de 324 tonnes de CO2 par an. Un silo enterré d’une capacité utile de 100 m³, réalisé sous le parking situé devant la commune, permet de stocker les plaquettes de bois.

Au-delà de son projet de chaufferie centralisée (550 kW) et de réseau de chaleur, la Commune a contacté les communes limitrophes (Paliseul et Wellin) qui développent un projet de chaufferie au bois en vue de créer une véritable plateforme bois-énergie. Cette plateforme est opérationnelle depuis septembre 2016.

En remplissant les objectifs de valorisation de ressources locales, d’activation des opérateurs de proximité et de performance énergétique des installations, le projet de Libin s’intègre pleinement dans l’esprit du Plan Bois-Energie et Développement Rural (PBE&DR).

Dates clés :

  • 2005-2006 : réalisation de l’étude de préfaisabilité / étude de projet ;
  • Juin 2008 : inauguration de la chaufferie et du réseau de chaleur ;
  • Juin 2009 : dossier de création d’une « plateforme bois-énergie » approuvé par le gouvernement wallon ;
  • Septembre 2016 : inauguration de la plateforme bois-énergie. 
Sources :
A consulter :

[1] La Commune de Libin est une des plus grosses communes forestières de Wallonie, avec plus de 8.200 ha de forêts dont 6.069 ha de forêts communales soumises.

Abonnement