[Innovation] Le biohydrogène, carburant de demain ?

Télécharger

Photo : Rafles de maïs, obtenues après avoir égrené les épis © S. Champion

L’hydrogène est évoqué comme carburant depuis de nombreuses années. Mais, ces derniers temps, plusieurs annonces ont été formulées dans le but de produire de l’hydrogène à partir de biomasse.

Une usine pilote de production d’hydrogène à partir de bois

Il y a quelques semaines, l’annonce de la mise en route d’une première unité de production d’hydrogène à partir de bois était annoncée pour 2021 à Strasbourg. A terme, cette usine pilote permettrait de produire 216 tonnes/an, pour un coût d’installation de 7 millions d'euros.

Selon le procédé utilisé (développé et breveté par Haffner Energy), le bois (plaquettes forestières dans un premier temps) subira une thermolyse (chauffage) puis une gazéification, afin d’obtenir de l’hydrogène pratiquement pur (99,97 %).

Cette technique permettrait de produire de l’hydrogène peu couteux par rapport aux techniques actuelles (5 €/kg selon le chiffre avancé) et surtout avec un bilan CO2 intéressant[1]. A noter qu’il s’agirait d’une opération inédite de production d’hydrogène à partir de biomasse.

Valoriser les rafles de maïs également ?

Récemment, une nouvelle annonce a été faite : cette usine pourrait également utiliser des rafles de maïs, soit le cœur des épis de maïs.

Le procédé ci-dessus produirait également du biochar, un charbon utilisable pour amender les sols agricoles ; environ 1.500 tonnes seraient produites chaque année.

A terme, l’hydrogène produit pourrait alimenter les bus de Strasbourg, les taxis, voire les trains. A ce sujet, rappelons qu’en août 2019, la SNCF annonçait la commande de rames fonctionnant à l’hydrogène.

Hydrogène produit via fermentation

Des chercheurs mexicains, en collaboration avec d’autres équipes internationales, sont parvenus à mettre au point un protocole standardisé pour la production de biohydrogène, via la fermentation (sans lumière) de substrats (déchets, eaux usées).

De belles perspectives à suivre ces prochains mois !

Sources

Usine pilote :

Fermentation : A standardized biohydrogen potential protocol: An international round robin test approachwww.sciencedirect.com, Octobre 2019


[1] L’hydrogène est le plus souvent produit à partir soit de méthane (fossile le plus souvent), soit d’électrolyse de l’eau (et donc nécessitant de l’électricité).

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.