France : La Région Grand Est adopte son plan d’action Bioéconomie !

Télécharger

La Région Grand Est a adopté, lors de la séance plénière du 17 octobre 2019, son Plan Régional en faveur de la Bioéconomie : une stratégie au service de la croissance et de la compétitivité des entreprises du territoire, portée par l’ensemble des acteurs.

Réconcilier « développement économique » et « transition écologique »

 « Depuis trois ans, nous travaillons à la définition de cette stratégie régionale pour le développement de l’économie de demain, une économie forte, compétitive et respectueuse de notre environnement.

(…) Nous devons passer d’une économie principalement basée sur les ressources fossiles, comme le pétrole et le charbon, vers une économie principalement basée sur les bioressources, issues de la transformation des végétaux, de notre agriculture, nos forêts, des résidus biosourcés de notre activité économique.

La clé de ce changement, c’est la Bioéconomie. En améliorant la valorisation des biomasses provenant de nos terres, produites grâce à l’énergie solaire et la photosynthèse, nous nous nourrissons, nous logeons, nous chauffons et nous déplaçons grâce à des énergies renouvelables. Mieux, nous agissons contre le changement climatique et créons des emplois dans nos territoires non délocalisables.

Ce cercle vertueux doit devenir notre objectif à tous, individuellement et collectivement. Avec les acteurs agricoles, industriels, économiques, académiques, les collectivités, l’Etat et l’Europe. (…)», Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Quelles priorités pour la Région Grand Est ?

La feuille de route du Plan Bioéconomie se base sur 5 priorités :

1. Mettre en place des stratégies énergétiques à l’échelle locale.

2. Développer des bioraffineries territoriale.

3. Déployer une agriculture durable pour produire mieux et plus.

4. Des biomatériaux pour construire et rénover les bâtiments.

5. Une alimentation avec des ingrédients biosourcés, des emballages durables et une traçabilité.

Quels moyens ?

La Région Grand Est jouera un rôle moteur et pourra mobiliser jusqu’à 35 millions d’euros par an pour la réalisation de cette feuille de route, soit ½ milliard d’euros sur 5 ans.

Et en Wallonie ?

La bioéconomie est reprise dans la Déclaration de Politique régionale wallonne comme un des secteurs économiques d’avenir.

Il faut donc s’attendre à un positionnement sur la bioéconomie, et plus particulièrement sur l’économie biobasée du Gouvernement wallon. Notamment, via la publication et la mise en œuvre d’une stratégie dédiée à ce secteur répondant aux enjeux sociaux, écologique et économique de notre région.

A lire également :

La bioéconomie au cœur de la Déclaration de politique régionale wallonne - ValBioMag, 11.09.19

Sources :

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.