Europe : BIOSURF pour une plus grande utilisation du biométhane

L'objectif du projet européen BIOSURF était ambitieux. Il s'agissait de travailler à l'augmentation de la production et de l’utilisation de biométhane, pour - in fine - créer un marché harmonisé entre les pays de l'Union européenne. Découvrez l'impact des réflexions et actions menées par le consortium du projet, de même que leurs recommandations dans leur rapport final (ci-dessous).

Pour rappel, le biométhane[1] est du biogaz épuré, produit par biométhanisation à partir de déchets d’origine animale, alimentaire et de biomasse. Ce biométhane peut être injecté dans les réseaux de gaz naturel ou être utilisé comme carburant pour le transport.

"De 2015 à 2017, BIOSURF (BIOmethane comme Carburant Durable et Renouvelable) a travaillé avec 11 partenaires de 7 pays (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Hongrie, Italie et Royaume-Uni) pour accroître la production et l’utilisation de biométhane (déchets animaux, autres déchets et biomasse durable) à injecter dans le réseau de gaz naturel et à utiliser comme carburant, en supprimant les barrières non techniques et en ouvrant la voie vers un marché européen du biométhane." 

Parmi ses missions, il s'agissait notamment :
  • D’analyser et comparer les registres existants et de promouvoir les mécanismes d’échanges en Europe afin de favoriser la coopération entre les pays et la mise en place de marchés transfrontaliers entre les partenaires ;
  • De comprendre la chaîne de valeur de la production aux usages, suivant les différences géographiques et économiques entre les pays ;
  • D’échanger des informations afin d’avoir des meilleures pratiques dans toute l’Europe en matière de politique de biométhane.

©Biosurf

Plus d’infos ?
  • Ce projet a été financé par l’UE dans le cadre du programme Horizon 2020 pour la recherche, le développement technologique et la démonstration.
  • Le consortium BIOSURF : 11 associations nationales et centres de recherche, issus de 7 pays (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Hongrie, Italie et Royaume-Uni).
  • Site : http://www.biosurf.eu
  • Vers le rapport final BIOSURF

Abonnement