Engouement autour de la réhabilitation du site du Martinet pour y planter de la biomasse !

Télécharger

Le 26 septembre dernier, près de 20 entreprises et organismes se sont réunis sur le site du Martinet dans l’optique d’appréhender les spécificités de ce terrain, d’y découvrir ses opportunités de plantation et – peut-être – de monter un projet d’implantation de paysages productifs sur ce site en attente de reconversion.

Un site en friche qui se redynamise

Le Martinet est un ancien site d’exploitation de charbonnage à Monceau-sur-Sambre. Depuis quelques années, afin de le revaloriser, de nombreux projets se sont mis en place. Parmi les initiatives de reconversion, celle de mettre en œuvre une plantation de biomasse végétale sur ce terrain marginal[1]. Cette initiative a débuté en 2013 avec un premier essai de plantation de saules en culture à taillis à très courte rotation.

Aujourd’hui, fort des résultats récoltés à la suite des essais menés, ValBiom, la Ville de Charleroi et l’ULiège passent à la vitesse supérieure en lançant le 1er appel à projets visant à concrétiser un ou plusieurs projets de plantation de biomasse sur le Martinet.

De l’échelle pilote à l’échelle réelle : 8 ha de terrain à disposition

La surface mise à disposition par la Ville pour cet appel est de 8 hectares. L’ensemble des projets déposés par les entreprises/organismes intéressé(e)s devront répondre au concept de paysage productif[2]. C’est-à-dire que toutes les matières végétales produites devront être valorisées en bioénergies (biométhanisation, biocarburants, bois-énergie...) ou matériaux biobasés (écoconstruction, textile…).

De nombreux acteurs déjà intéressés par l’appel !

Les signaux sont encourageants pour ce 1er appel à projets. En témoigne le nombre élevé et la diversité des participants à la visite[3] du 26 septembre 2019 : financeurs, architectes, scientifiques, gestionnaires de sites marginaux, prestataires en plantation et récolte de biomasse, Administrations… Tous désireux de nouer des partenariats et d’échanger sur le potentiel du site !

Ce qui se dégage des échanges, c’est une volonté commune d’aller de l’avant et de se fédérer autour d’un projet aux multiples bénéfices (sociétal, environnemental, économique). Parmi les idées épinglées : celle de créer un comité de guidance local du Martinet qui réunirait le(s) porteur(s) de projet de la plantation et les actuels cohabitants du site (la Manufacture Urbaine et le Vignoble du Martinet).

Globalement, ValBiom constate que l’aspect « sol » constitue également un élément-clé des discussions. En effet, la plantation de biomasse sera déterminée en fonction des informations scientifiques et de l’état du sol. Cet aspect est déterminant pour évaluer la rentabilité économique du ou des projets déposés.

Un site vitrine pour la Wallonie !

Cet appel qui se clôture le 18 novembre 2019 est soutenu par la Ville de Charleroi. Il est inédit dans notre région et les projets de plantation qui se développeront sur le Martinet en feront un terrain vitrine du savoir-faire wallon en la matière !


[1] Par site marginal, on entend une surface délaissée qui ne peut accueillir de projet immobilier ou de culture alimentaire, mais qui peut être valorisée grâce à une production de biomasse végétale. Plus d’infos via www.newcland.eu  

[2] Concept imaginé par la Mission Lyon Vallée de la Chimie 2030. A lire à ce sujet : L’Appel des 30 : un dispositif partenarial exemplaire mis en place à Lyon – ValBioMag, 23.05.2019

[3] Cette séance de rencontre s’inscrit dans le cadre du projet de Ville Charleroi Métropole et est rendue possible grâce au projet Interreg New-C-Land.

La presse en parle !
Disponibles en octobre 2019
  • Une brochure d’information à destination des gestionnaires de sites ;
  • Une brochure d’information à destination des entreprises utilisatrices de biomasse.

Abonnement