Donner du sens à sa carrière en choisissant le secteur de la bioéconomie !

Télécharger

Copyright ©ValBiom – Photo prise par Sarah Bernard, étudiante, lors de la manifestation du jeudi 14.02.2019 à Namur.

Dans la foulée des nombreuses manifestations estudiantines visant à réclamer un plan climatique ambitieux, de nombreux étudiants se questionnent sur la pertinence du choix de leurs études et du sens à donner à leur futur métier. On entend souvent : « J’ai manifesté pour le climat, mais après, je fais quoi ? »

Pour vous éclairer, un mois avant le début de la rentrée des classes, ValBiom vous donne un aperçu du potentiel d’embauche existant dans le secteur de la bioéconomie.

Cet article constitue le 1er d’une saga dédiée aux « métiers d’avenir en bioéconomie ». 

Bioéconomie : une croissance sans faille depuis 2004

Secteur en plein essor, la bioéconomie est en croissance constante et de nouvelles opportunités d’emploi naissent des besoins de la transition énergétique. Pour accompagner cette création d’emploi, de nouvelles formations existent en Wallonie et permettent aux jeunes (et moins jeunes) d’orienter leur carrière vers des actions concrètes en faveur de l’environnement. 

En Europe, la bioéconomie démontre une croissance sans faille depuis 2004. Selon l’un des derniers rapports du nova-Institut, la bioéconomie employait en 2016 pas moins de 18.6 millions de personnes[1].

L’agriculture, le recyclage et l'économie circulaire : secteurs porteurs 

Malgré le fait que l’agriculture constitue une filière créatrice d’emplois, depuis plus de 30 ans, le nombre d’agriculteurs est en nette diminution en Belgique et dans d’autres pays européens. Le métier d’agriculteur est connu pour ses difficultés, notamment en termes d’horaires et de fluctuation des prix. En raison de ces freins, on constate que les maraîchers, exploitants agricoles (notamment, en biométhanisation) ou agents agricoles manquent à l’appel.

En parallèle des métiers traditionnels, de nouveaux postes[2], créés pour répondre à la future transition énergétique, font leur apparition mais peine à trouver des candidats :

  • Agent / conseiller / formateur en énergies renouvelables
  • Ingénieur / technicien énergéticien
  • Expert en approvisionnement des déchets...

Le secteur du recyclage des déchets, également en pénurie, cherche aussi à engager massivement. En Wallonie, 400 postes sont actuellement à pourvoir« On va engager de plus en plus, il y aura de plus en plus d'emplois, donc il y a une réelle sécurité. Ce sont des emplois qui sont non délocalisables, » indique Raphaëlle Pollet, responsable Emploi à la Fédération des entreprises de l’économie circulaire Go4Circle.

En Belgique, selon les estimations, le recyclage et l’économie circulaire pourraient générer 36.000 emplois d’ici 2020.[3] 

Le SIEP (Service d’Information sur les Etudes et les Professions) permet de trouver des informations sur ces métiers de plus en plus nécessaires et pourtant méconnus. On peut retrouver différentes orientations telles que technicien en environnement, responsable énergie en entreprise, technologue en productions végétales, spécialiste en dépollution des sols…

Notons également que les profils non scientifiques tels que les juristes en droit de l’environnement et les profils « communication » visant la vulgarisation et l’information grand public, auront un grand rôle à jouer !

Des opportunités à saisir, peu importe le niveau d'études !

On le constate, les formations se rapportant aux métiers de la bioéconomie se multiplient et les opportunités de carrière existent bel et bien en Wallonie. Et ce, peu importe le niveau d’études !

Si « On est plus chaud, plus chaud que le climat », il y a donc l’embarra du choix pour satisfaire les postes à pourvoir dans le secteur. S’engager et se former constituent, à son échelle, une action concrète pour le climat et le bon développement de la bioéconomie.

#Métiers #Bioéconomie 

Afin d’alimenter cette thématique « Emploi / Formation », ValBiom prévoit plusieurs articles qui s’intégreront tous dans une série intitulée « Les métiers d’avenir dans le secteur de la bioéconomie ». L’objectif visé est de donner des pistes de réflexion et de solution aux étudiants ou aux personnes désirant se réorienter et/ou se familiariser avec les domaines de l’environnement, l’énergie, le climat.

Parce que s’informer est essentiel avant toute prise de décision, restez connectés !

Vous appartenez au secteur académique et vous souhaitez nous faire part d'une formation ou d'un cursus existant dans ces domaines ? Nous sommes à votre écoute. 

On en parle dans la presse !
Formations / Etudes


[1] Source : European Bioeconomy in Figures 2008-2016 – nova-Institute, Juillet 2019

[2] Ces nouveaux postes feront – pour la plupart – l’objet d’articles dans notre ValBioMag.

[3] Article – Vous cherchez un job? 400 emplois sont à pourvoir dans ce secteur méconnu mais en plein essor – Rtl.be, 21.06.2019

 

Abonnement