Des plantes aromatiques et médicinales au service des parcelles contaminées

Télécharger

Image : sauge sclarée

Le projet français PHYTEO est un projet novateur mené sur le terrain, issu de l’appel GRAINE de l’ADEME de 2016 et coordonné par l’Université du Littoral Côte d’Opale entre 2017 et 2021. PHYTEO a pour objectif de phytostabiliser des parcelles contaminées avec des plantes aromatiques et médicinales et d’en tirer des huiles essentielles.

Pour cela, un partenariat académique transdisciplinaire, privé et institutionnel, était impliqué durant ces 4 années. Retour sur les résultats présentés le 31 mars 2021 lors d’un webinaire consacré aux principaux acquis du projet PHYTEO.

Des plantes aromatiques et médicinales sur des parcelles contaminées

3 espèces de Plantes à Parfums Aromatiques et Médicinales (PPAM) ont été cultivées sur des parcelles contaminées à l’échelle de l’hectare : la coriandre, l’angélique et la sauge sclarée. Les premiers résultats disponibles concernent à ce jour uniquement la coriandre et la sauge sclarée.

Durant ce webinaire, les résultats portaient sur un ensemble de critères pour chaque plante :

  • Le développement des PPAM, la production de biomasse et le rendement en huile essentielle (HE) ;
  • La qualité et les propriétés biologique des HE ;
  • L’évaluation des transferts des ETM[1] dans les compartiments sol-plantes et les résidus de distillation ;
  • L’analyse technico-économique ;
  • L’étude d’acceptabilité sociale des HE produites.

Il en ressort que la coriandre apparait comme un candidat modérément satisfaisant, notamment à cause de son comportement accumulateur. Pour la sauge, il s’agit d’une plante aromatique qui répond favorablement à l’ensemble des critères exposés ci-dessus (comportement excludeur).

Le consommateur et les produits issus du phytomanagement

L’acceptabilité sociale du phytomanagement des sites pollués, ou comment sont perçues les cultures sur sites pollués par la population et les entreprises, est une donnée non négligeable à prendre en compte. Des données uniques ont été présentées lors de ce webinaire. Dans le domaine du phytomanagement, ce sont des résultats nécessaires et qui étaient jusqu’alors manquants dans la recherche scientifique. Pourtant, elles sont nécessaires au développement du phytomanagement car l’acceptabilité du consommateur d’huiles essentielles dans ce cas-ci, et même des industriels, peuvent gouverner ou freiner l’opérationnalisation du phytomanagement. Ceci a pu être identifié notamment dans le cadre du projet Interreg New-C-Land et confirmé ici avec les résultats du projet PHYTEO.

Les éléments de conclusion du webinaire mettent en avant l’intérêt d’étendre la gamme d’espèces végétales investiguées face au dérèglement climatique et que chaque projet de phytomanagement doit, à l’avenir, tenir compte des bénéfices environnementaux et écologiques (services écosystémiques) à intégrer au bilan.

L’équipe du projet PHYTEO continuera à mener ses recherches grâce au projet Dephytop.

Aller plus loin : regarder le replay du webinaire.

[1] Les éléments-traces métalliques (ETM) sont des métaux présents naturellement en quantités très faibles dans le sol ou, à certains endroits, en quantité anormalement élevée généralement due aux rejets provoqués par l’activité humaine.

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.