[Circular Wallonia] ValBiom, coordinateur des actions liées aux filières biobasées

Télécharger

La Wallonie vient de se doter d’une stratégie ambitieuse pour déployer l’économie circulaire dans la Région : Circular Wallonia. Le Gouvernement wallon a décidé d’inclure les éléments relatifs au soutien de l’économie biobasée au sein de cette stratégie et a confié la coordination et l’animation des actions de cette filière à ValBiom.

Cette mission vise plus spécifiquement à « Organiser les réseaux régionaux des acteurs de l’économie biobasée dans une logique de filières ».

Vers la Stratégie "CIRCULAR WALLONIA : Stratégie de déploiement de l’économie circulaire - 2021".

Etre une région qui gère et exploite ses ressources naturelles de manière circulaire 

Plus précisément, notre asbl sera impliquée dans l’Ambition 3 « Etre une région qui gère et exploite ses ressources naturelles de manière circulaire (eau, bois, sols, biomasse, etc.) », notamment aux travers des mesures suivantes :

  • Revaloriser les sites marginaux :
    • mettre en place une gestion des sites marginaux au niveau de la Wallonie à travers un Plan d'Action ;
    • poursuivre les actions relatives à la reconversion des sites marginaux par la production durable de biomasse grâce au savoir-faire wallon établi, notamment au travers de projets appliqués (Wallphy, NewCland) ;
    • contribuer à la formation et à l'accompagnement des parties prenantes dans la reconversion des sites marginaux en production durable de la biomasse.
  • Organiser les réseaux régionaux des acteurs de l'économie biobasée dans une logique de filières et les inscrire dans leur contexte belge et européen :
    • mettre en place un annuaire et une cartographie des acteurs de l'économie biobasée en Wallonie ;
    • mise en place d'une activité d'accompagnement pour détecter les besoins des marchés et stimuler les demandes pour les produits biobasés, déployer les filières et soutenir les initiatives. Plus particulièrement, dans les chaines de valeur prioritaires de la présente stratégie ;
    • optimiser les chaines de valeur existantes et le développement de voies de valorisation complémentaires.
    • Organiser des colloques relatifs à l'économie biobasée, afin de favoriser les échanges et les collaborations entre acteurs.
    • Elaborer et mettre en œuvre, en collaboration avec l'AWEX, un programme de communication et de promotion des filières de l'économie biobasée en Wallonie, afin de favoriser l'attraction des investisseurs étrangers.
    • Communiquer aux acteurs de l'économie biobasée les aides et dispositifs existants concernant l'accompagnement et le financement de projets innovants.

Vers une économie basée sur des ressources renouvelables

Quelles sont les ambitions de cette stratégie ?

Cette stratégie doit permettre à la Wallonie de répondre à plusieurs enjeux :

  • favoriser une relance durable de l’économie ;
  • diminuer l’impact des activités économiques sur l’environnement ;
  • créer des emplois locaux non délocalisables ;
  • réduire la dépendance de la Région en matière d’approvisionnement en matières premières et en énergie ;
  • augmenter l’attractivité de la Wallonie.

Quelles sont les filières prioritaires ?

Circular Wallonia porte une attention particulière à six chaines de valeur. Pour chacune de ces six chaines de valeurs existe une task force chargée de mener à bien chacune des filières. 

  • la construction et les bâtiments ;
  • les matières plastiques ;
  • la métallurgie ;
  • l’eau ;
  • les textiles (ValBiom fait partie du Groupe de Travail) ;
  • l’industrie alimentaire et les systèmes alimentaires.

Parallèlement, la filière « économie biobasée » est abordée tout au long de cette stratégie.

L’économie biobasée : pourquoi ?

L’économie biobasée renvoie à l’ensemble des activités de production et de transformation de la biomasse en produits et matériaux biobasés et en bioénergies. Le développement de ce secteur suit les ambitions de l’Union européenne, notamment par rapport à la Stratégie européenne pour une Bioéconomie durable et circulaire en Europe et son Plan d’Action, parus en octobre 2018.

L’économie biobasée est compatible avec le concept d’économie circulaire qui - quant à elle - renvoie à un concept économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer notre impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus.

Extrait du document Bioeconomy Strategy - Commission européenne, 11.10.2018 :

«Nous vivons dans un monde aux ressources limitées. Les défis mondiaux tels que le changement climatique, la dégradation des terres et des écosystèmes, associés à une population croissante, nous obligent à rechercher de nouveaux modes de production et de consommation qui respectent les limites écologiques de notre planète. Dans le même temps, la nécessité de parvenir à la durabilité constitue une forte incitation à moderniser nos industries et à renforcer la position de l’Europe dans une économie mondiale hautement compétitive, assurant ainsi la prospérité de ses citoyens. Pour relever ces défis, nous devons améliorer et innover dans la manière dont nous produisons et consommons les aliments, les produits et les matériaux dans le cadre d’écosystèmes sains, grâce à une bioéconomie durable».

Les 4 piliers de l’économie biobasée selon ValBiom

Selon ValBiom, les filières de valorisation de la biomasse doivent être engagées dans des démarches innovantes, permettant de faire émerger des usages nouveaux.

Pour soutenir un projet, ValBiom s’assure que son adéquation soit la plus optimale avec les 4 critères d’appréciation suivants.

Illustration : Copyright ©ValBiom

Ces 4 piliers ont été identifiés par l’équipe d’INNOVITY dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie pour le développement d’une économie biobasée en Wallonie, avec le groupe de travail Coq vert (GreenWin, ValBiom, AWEX, OEWB, essencia Wallonie).

Plus d’infos ?

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.