Centexbel, lauréat du prix « JEC World Innovation Award » pour son matériau composite biosourcé

Télécharger

Lors de la foire de International Composites JEC à Paris, Centexbel s'est distingué avec le concept BIO4SELF, développé dans le cadre d'un projet européen H2020. BIO4SELF est un matériau composite auto-renforcé à base de deux types de PLA[1] présentant des températures de fusion différentes. Le premier type de PLA présente une faible température de fusion et constitue la matrice tandis qu'un second PLA avec une température de fusion plus élevée et une haute rigidité constitue les fibres de renfort. 

Performant et recyclable ! 

Ce nouveau matériau présente des scénarios de fin de vie plus favorables que les équivalents en polypropylène actuellement utilisés pour des propriétés équivalentes. Le PLA biosourcé, produit à partir de biomasse riche en sucres, est recyclable et compostable sous des conditions industrielles. En effet, les propriétés du BIO4SELF le rendent facile à recycler tout en présentant une rigidité élevée et permettant ainsi des applications techniques industrielles telles que l'automobile, le sport, le médical... 

Un projet à suivre : COMPOSENS

Le projet Interreg COMPOSENS a pour objectif le développement transfrontalier de matériaux composites polymères-bois ou fibres végétales performants à faible impact environnemental pour l'élaboration de biocomposites légers et recyclables. Ce projet vise à l'utilisation de ressources renouvelables de la région franco-belge : bois et fibres naturelles, telles que le chanvre et le lin. 

Tout comme le projet BIO4SELF, COMPOSENS propose une alternative durable en termes de matériaux composites en développant un composite polymère renforcé par des fibres naturelles. L'une des perspectives de développement du projet COMPOSENS consiste en l'utilisation d'une matrice en PBS[2]biosourcé. Cette matrice couplée aux fibres naturelles (lin ou chanvre) présenterait l'avantage, comme pour BIO4SELF, de rendre le matériau compostable. 

Le projet COMPOSENS présentera ses résultats de 4 années de recherche (2016-2020) en septembre 2020.

Sources : 


[1] Acide polylactique (polymère plastique)

[2] Polybutylène succinate (polymère plastique)

Abonnement