[Carrière] Devenir rudologue, ça vous tente ?

Télécharger

Chaque belge génère 3.500 kg de déchets industriels par personne par an[1], simplement pour la fabrication de nos biens de consommation. Pour gérer les flux de déchets générés par notre société, un spécialiste a fait son apparition : le rudologue.

Etre rudologue, en quoi ça consiste ?

Le rudologue est un spécialiste de la gestion des déchets industriels ou ménagers et de la prévention des pollutions de l'environnement. Il analyse la production des déchets et des nuisances qu'ils génèrent, et propose des solutions.

Le rudologue[2] (du latin rudus, décombres) met en place des méthodes et des moyens de protection afin de réduire la fréquence des risques environnementaux, surveille les installations (stations de désintoxication, centres d'enfouissement, stations d'épuration…) pouvant provoquer des nuisances sur l'environnement, tant au sein d’institutions publiques que pour des industries du secteur privé.

Le rudologue, loin d’être un “spécialiste des poubelles”, a pour but d’analyser les déchets produits, de proposer des solutions pour prévenir leur augmentation à la source et d’optimiser leur traitement. Pour cela il prône le réemploi, le recyclage, la consigne, ou la valorisation énergétique. Une de ses missions consiste notamment à trouver des alternatives à l’enfouissement et l’incinération et à gérer la reconversion de sites pollués.

Des déchets industriels aux déchets dangereux

Le champ d’action du rudologue s’étend des déchets industriels dit « banals » (DIB) aux déchets dangereux. Le rudologue peut apporter son expertise aux pouvoirs publics (communes, provinces…), dans des bureaux d’études, associations spécialisées en environnement ou au sein d’entreprises industrielles où la problématique du traitement des déchets est importante.

Actuellement il est possible d’obtenir un master en rudologie en France à l’Université du Mans.

Toutefois, ce métier peut être exercé avec une formation universitaire ou d’ingénieur en géologie, biologie, chimie, environnement.

Métier d’avenir, un atout indispensable

Les normes européennes et internationales deviennent de plus en plus strictes en matière de gestion des déchets afin de réguler, contrôler et limiter les flux de déchets pour des raisons de prévention pour la santé humaine et l’environnement.

Pour gérer cette thématique spécifique et souvent complexe, les entreprises et instances publiques vont devoir s’adjoindre les conseils de spécialistes. Que ce soit par obligation ou par intention de moins polluer, les acteurs économiques ont besoin d’un coup de pouce. Le premier rôle du rudologue sera de conseiller puis d’aider à la mise en place de solutions concrètes en répondant aux problématiques des entreprises :

  • Comment éviter de générer des déchets ?
  • Comment valoriser les déchets ?
  • Comment réduire mon impact CO2 ?

En raison de l'exigence croissante quant à la qualité de vie et des efforts à accomplir sur l’environnement, la profession devrait connaître une évolution dans les années à venir, si bien que les évolutions professionnelles devraient se diversifier. Alors que le métier, en France, employait 900 personnes en 2013, on estime que ce métier d'avenir devrait employer 5.000 personnes en 20252.

Série d’articles ValBiom : #Métiers #Bioéconomie

Afin d’alimenter la thématique « Emploi / Formation », ValBiom publie régulièrement des articles qui s’intègrent dans une série intitulée « Les métiers d’avenir dans le secteur de la bioéconomie ». L’objectif visé est de donner des pistes de réflexion et de solution aux étudiants ou aux personnes désirant se réorienter et/ou se familiariser avec les domaines de l’environnement, l’énergie, le climat.

Parce que s’informer est essentiel avant toute prise de décision, restez connectés !

  • Vous avez une idée d’article qui pourrait alimenter le débat, pousser la réflexion, être source d’inspiration pour les citoyens ?
  • Vous appartenez au secteur académique et vous souhaitez nous faire part d'une formation ou d'un cursus existant dans ces domaines ?

Nous sommes à votre écoute ! Contactez-nous via communication@valbiom.be

Déjà publiés :

Abonnement

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.