Belgique : Intérêt des bandes de Miscanthus pour les communautés de Carabidae

Télécharger

Photo : https://pixabay.com

Un travail de fin d’étude récent nous éclaire sur l’intérêt écologique du miscanthus au travers des populations de carabes, ces coléoptères prédateurs alliés de l’agriculteur.

C’est le titre du travail de fin d’étude de M. Julien Paquet, étudiant en bioingénieur à Gembloux Agro-BioTech, encadré par les Professeurs Marc Dufrêne et Frédéric Francis.

L’un des objectifs était d’évaluer l’intérêt écologique des bandes de miscanthus au travers des carabes en les comparants avec d’autres structures du paysage agricole : tournières enherbées, haies et les parcelles agricoles adjacentes. L’étude consiste en une étude de terrain par piégeage, les bandes de miscanthus étudiées se situant à Eghezée et La Bruyère.

Pour les paramètres analysés, la biodiversité des Carabidae présents dans le miscanthus ne diffère pas significativement de celle des autres structures. Par contre, un plus grand nombre d’espèces différentes est observé dans les bandes de miscanthus. En termes d’analogie d’espèces rencontrées, les bandes de miscanthus se rapprochent davantage des tournières enherbées que des haies ou des cultures.

Cet intérêt confirme les résultats d’une étude analogue menée par la Chambre d’Agriculture Centre en Indre et Loire. Elle avait permis d’identifier une espèce de carabe n’ayant plus été piégée dans la région depuis 1948.

Notons que ces études n’ont pas pour intérêt de promulguer la plus-value d’une structure paysagère comparativement à une autre : la diversification paysagère et l’imbrication des habitats restent primordiales au maintien et au développement de la biodiversité.

Vers le TFE

Accessible sur https://matheo.uliege.be/handle/2268.2/5099

Abonnement